défouloir du 18/10/2014

par manou60

publié dans VOTRE JOURNEE

3e1d14bb

il perdure encore et toujours.... car on en a grand besoin :

le défouloir de octobre 2014 !!!

il est journalier !

c'est une bonne thérapie pour certaines, alors pourquoi s'en priver ?

bon délire !

 

happy-halloween-1024x768.jpg

 

image trouvée sur le net


@++++

Commenter cet article

babeth 18/10/2014 23:51



babeth 18/10/2014 23:50



babeth 18/10/2014 23:50



babeth 18/10/2014 23:49



babeth 18/10/2014 23:49



babeth 18/10/2014 23:48


Marie, tu sasi les chaises sont pas trés haute c'est un peu comme si onétait debout mais on as un appui à hauteur pour poserlesfesseset soulager jambes et dos.

babeth 18/10/2014 23:46


Christine la grenouile c'était un clin d'oei à ta passion et aussi comme elle disait bonjour, je l'ai trouvé sympa peut être que ta voisine pourrait changer d'avis car elle trop mimi.


Contente que tu es pu faire un peu de couture ,j'espére que demain tu te ressentirs pas.


 

Christine 56 18/10/2014 23:09



Christine 56 18/10/2014 23:07


A demain, bonne nuit

Christine 56 18/10/2014 22:59



Christine 56 18/10/2014 22:54



Christine 56 18/10/2014 22:53



Christine 56 18/10/2014 22:52



Christine 56 18/10/2014 22:50



Christine 56 18/10/2014 22:49



Christine 56 18/10/2014 22:49



Christine 56 18/10/2014 22:48



Christine 56 18/10/2014 22:48



Christine 56 18/10/2014 22:47



Christine 56 18/10/2014 22:47


un petit bouquet pour une ATC



Christine 56 18/10/2014 22:43



Christine 56 18/10/2014 22:43



Christine 56 18/10/2014 22:42



Christine 56 18/10/2014 22:42



Christine 56 18/10/2014 22:42



Christine 56 18/10/2014 22:40



Christine 56 18/10/2014 22:40



Christine 56 18/10/2014 22:39



Christine 56 18/10/2014 22:38



Christine 56 18/10/2014 22:35



Christine 56 18/10/2014 22:33



Christine 56 18/10/2014 22:27


J'ai craqué tantôt, j'ai fait de la couture. Oui je sais pas bien pour ma main, mais ca va j'ai fait attention et mon tissu était déjà coupé depuis un bon moment. J'ai cousu un bombon et un
coussinet pour Halloween, et je suis contente du résultat.

Christine 56 18/10/2014 22:23


Line tu ne crois pas que ce serait mieux d'attendre encore pour faire du sport !!!!!!


Ben dis donc faire 700 bornes avec une sciatique.............bon courage.

Christine 56 18/10/2014 22:22


Babeth ma voisine recommence a péter les plombs, elle tourne ma grenouille qui est placée à côté de ma porte vers chez moi pour pas qu'elle regarde vers chez elle................complètement
barge.


 


Ton com 54 ???

gateuxrigolo 18/10/2014 22:04


bonsoir he bien la j ai rien a dire sauf mal mal mal et gros dodo mais je vous fait pleins de gros bisous

line 18/10/2014 21:55



line 18/10/2014 21:53



line 18/10/2014 21:52



line 18/10/2014 21:51



line 18/10/2014 21:50



line 18/10/2014 21:49



manou60 19/10/2014 06:35



tout à fait !



line 18/10/2014 21:47


C'est quoi ce dialogue de sourd entre vous Mamapah et Manou?


J'ai pas tout compris!!!!


Mais comme en ce moment, j'imprime pas tout§

manou60 19/10/2014 06:33



ya rien à comprendre !


moi même je ne comprends pas tout


je laisse "béton" d'ailleurs !


c plus sage



line 18/10/2014 21:41





Julie est caissière dans un supermarché. Elle subit la pression de son supérieur qui la harcèle pour trois fois rien et qui n’hésite pas à user de son pouvoir de petit chef pour lui faire des
avances. Les horaires pas pratiques et le salaire dérisoire lui permettent à peine de faire face au quotidien. A 20 ans seulement, elle accepte malgré tout ces conditions parce qu’elle a un fils
âgé de 3 ans, Ludovic. Enceinte après une soirée trop arrosée, Julie n’a trouvé aucun réconfort auprès d’un père autoritaire qui l’a mise à la porte.
Elle déprime silencieusement à son poste de travail quand passe Paul. Contrairement à la majorité des clients, il s’intéresse à elle. Sa femme vient de le quitter et il découvre les
« joies » des courses en grandes surfaces.
Paul a de l’argent, un fils docteur qui va mal et une maison en Bretagne. Il propose à Julie et à Lulu de se joindre à eux, alors que la jeune femme va prendre ses congés. Méfiante, elle fini par
se laisser convaincre de sortir de sa grisaille.


Débuter comme cela on pourrait penser que livre est un mélange entre Les tribulations d’une caissière et Pretty woman. Sauf que la vie n’est pas un long fleuve tranquille (comme le dit si bien
Julie) et que le calme de la Bretagne n’est qu’un instant de paix avant la tempête qui s’annonce.
Ne comptez pas sur moi pour en dire plus. Ce serait dommage de ne pas découvrir pas à pas cette très belle histoire de rencontres, de vie et de mort.


Agnès Ledig nous parle des relations que nous avons les uns envers les autres, du bien que peut faire une simple attention, si petite soit-elle, de tendre la main pour s’entraider. Ça ne protège
en rien de ce qu’il peut nous arriver dans la vie, mais être soutenu permet de continuer à avancer car de toute façon on ne peut pas faire autrement.
L’auteure a un regard sur les hommes qui mérite de s’y arrêter. Julie se méfie d’eux au départ (le père, le chef), puis découvre que Paul et son fils Jérôme (veufs tous les deux) sont différents
de l’image qu’elle a de ceux qu’elle a eu comme modèles. Elle est le catalyseur du groupe, sa force et son moteur.


Et puis entre Julie et son fils Lulu, la relation est fusionnelle. Le petit garçon est le centre de son monde, où peu à peu une famille va naître, celle qu’on se fait, celle qu’on choisit.


Ce bouquin est écrit avec humour, intelligence et sensibilité. Il m’a arraché des sourires et des larmes. Agnès Ledig dans son récit, souffle le chaud et le froid mais reste toujours crédible.
Jamais elle ne tombe dans le pathos alors qu’elle aborde des sujets graves. Ce n’est pas donné à tout le monde et ce n’était pas gagné d’avance. Les sujets les plus tabous (oui je sais, mais non
je ne dis toujours rien) sont traités avec pudeur et maîtrise.

manou60 19/10/2014 06:34



oui déjà vu et eu en main également mais me connaissant je ne sais pas si bien pour moi ?



line 18/10/2014 21:39


Et si Mamapah même  à genou les 700km je les ferais pour retrouver ma fille.


Rien fais cet AM juste lire au soleil dans le jardin "juste avant le bonheur" d'Agnés Ledig 350pages.


 J'ai adoré, du rire et des larmes un des rares livres qu'on a envie de rouvrir à peine refermé.

Marie de Clessé 18/10/2014 20:27


MERCI Babeth!!! C'était juste un panier, mais comme je m'assoie toutes les 2mn...ça dure longtempsEt la
chaise haute, suis pas assez souple pour monter dessus!!!suis pleine d'arthrose!!! aie aie aie

manou60 19/10/2014 06:35



on est assise debout en fait !



babeth 18/10/2014 19:09



babeth 18/10/2014 19:09



babeth 18/10/2014 19:08



babeth 18/10/2014 19:07



babeth 18/10/2014 19:06


Mariie, tu es pas raisonnable quand on a des soucis de dos on repasse pas 2h d'affiller sauf obligation.


Je crois que tu travailles pas alors étale cette corvée 


Quand je faisais ttes les semaines entre 4 et 5h de repassge pour une famille pour combler les finances, je mettais acheté une chaise spéciale et je mettais une ceinture cela me soulageais car
souvent avant même de commencé j'avais ma journée de créche su les jambes et dans le dos .........


Mais pas le choix, j'avais besoin de cet argent.


Prends soin de toi